Mieux se souvenir de ses rêves

Lorsque nous dormons, notre cerveau émet des ondes cérébrales plus lentes ; en phase de sommeil profond, on parle d'ondes delta (de 0,5 à 4 Hz) tandis qu'en phase de rêve, les ondes thêta prennent le plus souvent la relève (de 4 à 7 Hz). Dans ces états de conscience modifiée, notre inconscient prend le relais, instaurant un mode de communication entièrement différent entre le corps et l'esprit. La nuit, notre être se rétablit, se recharge : l'esprit évacue les pensées négatives, les angoisses, le trop plein d'émotions, tandis que le corps se répare (cellules, épiderme, régulation du glucose, activation du système immunitaire, consolidation de la mémoire, croissance...). Dormir est essentiel à notre survie, et se souvenir de ses rêves est capital lors de la dernière étape Recevoir de la Loi de l'Attraction. En effet, l'Univers s'adresse de préférence à notre inconscient, et c'est justement lui qui domine le domaine des rêves.

Mieux se souvenir de ses rêves est simple, l'unique complexité résidant dans la rigueur dont il faut faire preuve. La méthode est la suivante : à chaque réveil, prendre quelques minutes pour rédiger le compte-rendu de sa nuit passée dans un journal dédié. Ce dernier peut être un cahier d'écolier, un document numérique, un carnet de poche, un enregistrement au dictaphone ou encore une note sur un smartphone. Vous avez du mal à organiser votre carnet de rêves ? Vous pouvez consulter cet article.

Consigner vos rêves aura deux effets bénéfiques immédiats : vous pourrez les consulter a posteri, et ainsi mieux comprendre comment l'Univers s'adresse à vous ; et plus vous ferez d'efforts pour vous souvenir de vos aventures nocturnes, plus vous améliorerez votre mémoire des rêves.

Voici quelques conseils pour que cet exercice soit efficace :
  • Chaque matin au réveil, gardez les yeux fermés quelques minutes pour reconstituer vos rêves le plus précisément possible :
    • en tirant un maximum de fils de la pelote de vos rêves : phrases, couleurs, sensations, déroulement des faits, personnages, époques, lieux… Tout, absolument tout ce dont vous vous souviendrez mérite votre attention, l'essentiel se dissimulant souvent dans les détails ;
    • en pensant aux événements de la veille, à vos désirs et à vos peurs : ces pensées peuvent déclencher des souvenirs liés à vos rêves ;
    • en remontant le temps, de manière rétroactive : des dernières aux premières heures de la nuit.
  • Remplissez ensuite votre carnet de rêves (la volatilité de ceux-ci est telle, qu’il est préférable de les transcrire le plus rapidement possible). N'hésitez pas à ajouter des dessins, des schémas ou des croquis pour mieux vous souvenir de certains symboles, de visage, d'endroits…. Notez tous les détails, même infimes ou à première vue, sans importance ; ce n’est probablement pas pour rien que vous les avez gardés en mémoire (eux, et pas d'autres), et si vous ne comprenez pas leur utilité sur le moment, vous en saisirez certainement le sens plus tard.
  • Si d’autres bribes de souvenirs vous reviennent dans la journée, ajoutez-les à votre carnet.

Enfin, n’hésitez pas à vous munir d’un dictionnaire des symboles pour vous aider à interpréter vos rêves.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire